Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Technique Alexander : retrouver le bon usage de soi

Article paru dans le journal nº 42 Acheter ce numéro
  • technique alexandertechnique alexander

Mise au point au siècle dernier par un acteur australien devenu aphone, la technique Alexander entend nous aider, par une patiente approche d’éducation posturale, à retrouver le bon usage de soi dans les gestes du quotidien. Bien connue des artistes, la technique profite aussi à tous ceux qui visent un mieux-être global, un esprit plus alerte, un meilleur sommeil, une amélioration de l’équilibre et de la coordination ainsi qu’un soulagement du stress, des douleurs musculaires, articulaires et dorsales.

La technique Alexander est bien une technique et pas une méthode, dans la mesure où elle relève d’un ensemble de procédures, d’outils et d’un vocabulaire précis, mais non standardisé, qui amènent progressivement la personne à adopter un nouveau fonctionnement, proche de celui de l’enfant, lorsque corps et esprit fonctionnent ensemble », explique en préambule Agnès de Brunhoff, directrice du Centre de formation de la technique Alexander, à Paris. Cela fait trente ans que cette artiste, chanteuse, pianiste, compositrice et actrice, pratique et enseigne la technique mise au point au siècle dernier par Frederick Matthias Alexander, un acteur australien victime d’extinction de voix et qui, par une observation attentive de ses gestes et postures, parvint se guérir.

La pratique, considérée comme pionnière dans les approches de conscience corporelle, et qui s’est développée à travers le monde, en particulier en Europe, compte aujourd’hui plusieurs milliers de praticiens. Elle vise à « réapprendre » les gestes du quotidien tels que se lever, s’asseoir, marcher ou se baisser, dans le but de retrouver le « bon usage de soi ». Et de rendre la santé à un corps qui, figé dans ses habitudes, subit diverses tensions et douleurs.

La technique Alexander repose sur un ensemble de principes, dont celui du « contrôle primaire ». « Il existe une relation fondamentale dynamique tête-cou-dos que nous connaissons tous à la naissance et que l’on observe chez les petits enfants, qui sont en mouvement permanent, qui ont la tête bien alignée avec la colonne vertébrale », remarque Agnès de Brunhoff. Elle précise : « Aujourd’hui, le bassin est devenu notre guide au lieu de la tête, on est devenus en quelque sorte des assis-debout, immobiles, et dans l’inertie la plupart du temps. » La pratique vise ainsi notamment à retrouver cet alignement naturel à partir du cou et de la tête, et à s’organiser autour de lui, grâce à une forme de rééducation consciente.

Toute l’originalité de l’approche repose ainsi sur un éveil à la conscience de soi, et à la possibilité de faire autrement en associant pensée et corps. Le praticien recourt pour cela à l’usage de ses mains pour guider la personne, mais, précise Agnès de Brunhoff, « il s’agit là d’un toucher dynamique et léger, tout sauf intrusif et interventionniste, dont le but est de stimuler chez l’autre une partie de lui inconnue ». L’autre axe de travail consiste à prendre conscience de la force de ses habitudes, au quotidien, afin de rétablir un fonctionnement et des perceptions sensorielles fiables, « ce qui, au début tout au moins, peut paraître inconfortable, car il s’agit de faire plus d’efforts dans un premier temps pour au final en faire moins », précise la praticienne.

Comme une fulgurance

« J’ai travaillé pendant plus de quinze ans avec des enfants, des personnes âgées souffrant de douleurs, des adultes qui avaient eu une blessure, un accident, ou souffraient de stress, de problèmes de respiration ou ...

Image description

Il vous reste encore 56% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 42, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous