Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

À Paris, mieux vaut être riche pour vivre plus longtemps

Article paru dans le journal nº 28 Acheter ce numéro

L’analyse des décès survenus entre 2004 et 2009 chez les parisiens de 35 ans et plus a révélé que les habitants vivant dans les quartiers les plus exposés à la pollution aérienne – qui sont également les plus défavorisés – étaient les plus fragiles de la capitale et qu’ils décédaient en plus grand nombre lors des pics de pollution, même brefs.

Inserm : « A Paris, les habitants des territoires défavorisés sont plus vulnérables aux effets de la pollution atmosphérique », septembre 2015. S. Deguen, C. Petit, and coll. dans PlosOne, 2015.

 


 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous