Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Passer le tunnel de l’hiver

Article paru dans le journal nº 32 Acheter ce numéro

Comme un air de déjà-vu, comme un parfum de marronnier (celui de la presse), nous n’échappons pas à l’obligation rédactionnelle d’évoquer la sortie de l’hiver et l’état de notre métabolisme, tout en vous conseillant les meilleures solutions. Ce mois-ci, le sarrasin et le maïtaké.

A chaque sortie de l’hiver, on se désole de l’état de nos ressources. Notre organisme est souvent épuisé par les carences (en vitamine D notamment), par les excès liés aux ripailles et au froid, le manque d’exercice, les températures…

Des virus plus résistants

Plus encore cette année, on découvre qu’au froid s’ajoute l’épreuve des variations de températures incohérentes où quelques jours suffisent pour passer du gel au printemps. Fatigue et manque d’énergie laissent le champ libre au stress, voire aux bouffées d’angoisse. Quant au système immunitaire, éreinté, il éprouve les plus grandes difficultés à protéger l’organisme d’agents infectieux qui peuvent pourtant être minimes.

On évalue d’ailleurs la fragilité de son état aux nombres de maladies telles que rhinites, angines et autres bronchites qui peuvent se répéter plusieurs fois durant la saison, d’autant que le froid rend les virus plus résistants en renforçant la coque qui les entoure. Par ailleurs, le manque d’ensoleillement ne nuit pas uniquement à la synthèse de la vitamine D, il favorise aussi la multiplication des virus (les rayons UV de l’été les fragilisant).

Remobiliser ses troupes

Il y a ceux qui subissent en prenant du paracétamol et n’importe quelle boisson énergisante pour se requinquer, et il y a ceux qui se prennent en main. Dans ce cas, la complémentation par desproduits naturels s’avère des plus avantageuses, et la recherche d’un produit aux actions synergétiques multiples une priorité (histoire de ne pas créer une crise du logement dans votre boîte à pharmacie). Un tout nouveau complément alimentaire à base de sarrasin bio, de totum de maïtaké et de magnésium (de sel marin purifié de la mer Morte), entre autres, est résolument dédié aux questions de fatigue légère et de meilleure gestion du stress par des actions de fond au long cours et au quotidien.

Sur le papier, le bien nommé Multi Stimmul a de quoi séduire. Fidèle à son souci du détail, le laboratoire Nutranat sort ici un complément sous forme de comprimés à croquer qui convient aussi bien aux enfants qu’aux adultes et femmes enceintes en passant par les végétaliens. Par les graines de sarrasin bio, les comprimés sont riches en vitamines B (0,6 mg de B1, 0,75 mg de B2, 9,7 mg de B3, 3,5 mg de B5, 0,5 mg de B6, 38 mcg (microgramme) de B8, 125 mcg de B9 et 1,3 mcg de B12) et en zinc (4 mg).

Les vitamines B jouent un rôle essentiel dans l’équilibre du système nerveux et psychologique, et le zinc sur le système immunitaire et les phanères. Le maïtaké (totum et extrait concentré) assure également la consolidation du système immunitaire, tandis que les 40 mg de vitamine C issu de l’acérola luttent, avec le magnésium, contre la fatigue.

À raison d’un comprimé par jour pour les enfants (à partir de 3 ans) ou d’un demi-comprimé pour les bébés (dès les premières dents) et deux comprimés par jour pour les adultes, ce complément joue les trousses de premiers secours contre le stress et la perte d’énergie. Au long cours, il rééquilibre encore le terrain métabolique. Un bon allié.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous