Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

L’huile d’argousier
pour réhydrater les muqueuses

Article paru dans le journal nº 21 Acheter ce numéro

Avec l’âge nos muqueuses se déshydratent et provoquent tout type de sécheresses (vaginales, oculaires…) mais également un affaiblissement général de l’organisme. Les Finlandais ont redécouvert l’huile d’argousier, un remède ancestral pour hydrater les muqueuses de l’intérieur.

La muqueuse est un tissu humide qui recouvre toutes les cavités ouvertes sur l’extérieur comme le tube digestif, le système respiratoire ou génital. Elle protège l’organisme des substances toxiques qui tentent en permanence de s’y infiltrer. Or la muqueuse ne fonctionne bien que si elle est suffisamment hydratée.

Et cette hydratation dépend directement de la qualité de la membrane cellulaire constituée essentiellement de lipides dans lesquels se fixent les acides gras, malheureusement, divers facteurs accélèrent l’assèchement naturel des muqueuses dû au processus de vieillissement : une carence en acides gras insaturés, le stress oxydatif, les traitements médicaux comme la radiothérapie, les troubles hormonaux ou encore la pollution.

Une baie venue du froid

Depuis des siècles, les Tibétains guérissent les diverses affections de la peau et des muqueuses, notamment génitales féminines, grâce à une huile extraite des baies de l’argousier (Hippophae rhamnoides L.), un arbuste des climats froids. La richesse nutritive de cette baie est en effet étonnante.

C’est un concentré d’acides gras essentiels oméga 3 (acide alphalinolénique), oméga 6 (acide linoléique), oméga 9 (acide oléique), et de substances antioxydantes (vitamine E, caroténoïdes…). Pourtant, sa spécificité lui vient surtout de sa richesse en oméga 7.

Les oméga 7, des acides gras résistants

Les oméga 7 sont des acides gras mono-insaturés que l’on retrouve dans les tissus adipeux, le foie et les membranes cellulaires. À ce niveau, les oméga 7 ont une qualité particulière car ils ont la souplesse et les propriétés d’un acide gras polyinsaturé comme les oméga 3 mais sans leur fragilité.

De plus, parmi les oméga 7, l’huile d’argousier contient deux acides gras complémentaires : l’acide palmitoléique dont les sources alimentaires sont rares et l’acide vaccénique qui ne peut être synthétisé qu’à partir de l’acide palmitoléique.

Des propriétés multiples

L’huile d’argousier permet de lutter contre tous les types de sécheresse, aussi bien vaginale qu’oculaire, cutanée, nasale ou buccale. Une étude clinique effectuée sur des patientes atteintes du syndrome sec (ou Gougerot-Sjögren) dans un protocole en double aveugle a montré que la sécheresse engendrée par cette maladie diminuait de 79 % après trois mois de traitement à l’huile d’argousier. Le produit s’est également montré efficace dans les cas suivants :

 

  • protection des muqueuses vis-à-vis de l’irradiation lors des radiothérapies ;
  • ulcères gastriques et duodénaux ;
  • troubles cutanés ;
  • faiblesse immunitaire ;
  • inflammation chronique.

 

La société finlandaise Aromtech produit de l’huile d’argousier en utilisant la technique d’extraction au CO2 supercritique qui permet d’obtenir le meilleur de la plante. Cette huile est distribuée dans les parapharmacies sous le nom d’Hydra7 par le laboratoire Synphonat :

Faire une première cure de 15 jours : 2 capsules le matin et 2 le soir.

Puis, selon les besoins, refaire des cures : 2 capsules par jour.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous