Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Fractures vaccinales

Article 100% numérique
  • Le pass vaccinal va s'étendre à plus d'activités socialesLe pass vaccinal va s'étendre à plus d'activités sociales

En imposant la vaccination contre le Covid à tout un pan de la population (soignants, personnes au contact de populations fragiles) sous peine de sanctions, et en conditionnant l’exercice de certaines libertés (accès aux lieux de loisirs et culture, transport) à cette même vaccination pour le reste des Français, Emmanuel Macron a effectué un revirement considéré par beaucoup comme brutal. Après de longs mois de discours sur la pédagogie et la concertation, la vaccination ayant atteint un plateau, voilà venu le temps des sanctions. Et il emprunte cette pente disciplinaire contre l’avis de l’OMS, contre l’avis du Conseil de l’Europe, et même contre celui du cofondateur de BioNTech, c’est dire !

Conditionner l’accès au travail, aux activités sociales de base et aux transports à un acte médical, c’est faire une entorse sévère aux principes fondateurs de l’éthique médicale d’inviolabilité du corps humain et de consentement libre et éclairé (code de Nuremberg, convention d’Oviedo, loi Kouchner, etc.). Au principe du consentement libre car céder à un contexte de plus en plus liberticide ce n’est pas, bien entendu, consentir. Au principe du consentement éclairé car, malgré toutes les promesses initiales de transparence absolue pour « rétablir la confiance », les conditions ne sont toujours pas réunies pour une information fiable sur les risques associés à ces nouveaux vaccins. Après les alertes sur les réactions allergiques graves sont venues celles sur les thromboses disséminées et la coagulation atypique, puis celles sur les myocardites chez les plus jeunes… et d’autres viendront peut-être encore demain pour des traitements nouveaux, encore en phase d'observation.

Dans ce contexte, malgré les bénéfices aujourd’hui avérés de ces vaccins pour diminuer les risques de formes graves de transmission, on comprend les peurs ou hésitations de certains. Avec le spectre du variant Delta se développant en France, on comprend également fort bien la frustration ou l’exaspération croissantes des personnes vaccinées, à qui l’on avait promis sans doute un peu vite la fin des contraintes et le retour à la vie normale en échange d’un « simple geste » présenté comme responsable et altruiste.

C’est ainsi qu’à la tension classique entre bénéfices et risques (d'un médicament) s’est ajoutée l’opposition de plus en plus frontale entre la liberté des uns (à se faire vacciner ou non) et celle des autres (à ne pas subir les effets d’un nouveau confinement). Une recherche plus poussée et moins dogmatique de traitements précoces efficaces contre le Covid-19 aurait sans doute permis de ne pas ainsi faire se confronter ces deux libertés, au risque de fractures et divisions sociales croissantes.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique vaccins vaccin covid

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous