Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

COP21, miracle ou désastre ?

Article paru dans le journal nº 31 Acheter ce numéro
  • COP21, miracle ou désastre ?COP21, miracle ou désastre ?

Certes, comparée à celle de Copenhague en 2009, la COP21 de Paris est une réussite, avec un traité réunissant la signature de 195 parties. Joli. Sauf qu’à y regarder de plus près, on reste dubitatif quant à la réussite du volet climatique.

Ça y est. On a démonté le site de la COP21 au Bourget. Un beau ­chantier pour accueillir 45 000 personnes, dont on vante l’usage de matériaux ­recyclés, de bois, de chaudières à gaz, de pass Navigo gratis, et qui devait être super écolo. Bon… À la lecture de ­l’enquête menée par ­Reporterre.net, le projet initial a été revu à la baisse et les solutions les plus ­respectueuses de l’environnement n’ont pas été retenues, coupe budgétaire oblige. Peu importe, la priorité a été donnée, comme l’oblige l’ONU, au zéro émission de CO2, et la France semble avoir respecté ses engagements.

Diplomatie qui sourit…

Idem sur le plan diplomatique. La France a réussi à trouver un accord réunissant la ­signature de 195 parties. Et tous les ­acteurs présents y sont allés de leurs petites phrases : Barack Obama et son « C’est énorme, la ­quasi-totalité des pays du monde a signé l’accord de Paris sur le changement ­climatique », l’écologiste Cécile Duflot, que l’on a connu bien plus revêche, et son « ­Formidable ! C’est ­maintenant que tout commence », ou Manuel Valls et sa « victoire pour la planète ». En parlant de valse, on aurait même vu Ségolène Royale danser avec Ban Ki-moon. À la décharge du pays hôte, trouver un arrangement qui satisfasse les intérêts des différentes nations présentes n’était pas une sinécure.

… climat qui tousse

Et c’est bien là que le bât blesse, car pour éviter des camouflets et maintenir à la table des négociations les excités du pétrole ­représentant l’Arabie Saoudite ou le ­Venezuela, par exemple, Laurent Fabius a dû multiplier les ­compromis, au point de vider d’une grande part de sa substance l’accord escompté initialement. Greenpeace n’hésite pas à reprendre à son compte le titre de The Guardian : « En comparaison de ce que cela aurait pu être, cet accord est un miracle. En comparaison de ce qu’il aurait dû être, c’est un désastre. »

Soyons clairs : l’accord ne comprend à peu près rien de contraignant. Et en termes de contraintes sur les nations, on peut dire que la ...

Image description

Il vous reste encore 50% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 31, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois
Ces informations ne se substituent pas à une consultation médicale.
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes