Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Un scanner dans l’enfance,
un scanner… de trop

Article paru dans le journal nº 4 Acheter ce numéro

Même s’il est possible que certains facteurs n’aient pas été pris en compte et de ce fait en faussent quelque peu l’interprétation, l’ampleur de l’étude réalisée en Australie entre 1985 et 2007 (environ 680 000 scanners pratiqués au sein d’une population de près de 11 millions d’enfants et d’adolescents) rend difficilement contestables ses conclusions : avoir subi un scanner pendant cette période de croissance de tous les tissus de l’organisme expose à un surrisque de cancer de 24 % par rapport à la population qui n’a pas eu à passer ce genre d’examen ; de plus, chaque examen supplémentaire de ce type se traduit par une augmentation du risque de 16 % !

J. D. Mathews, A. V. Forsythe, Z. Brady et coll. dans le British Medical Journal, 22 mai 2013

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique cancer scanner

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous