Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Des antinausées à vous faire perdre la tête !

Article paru dans le journal nº 102 Acheter ce numéro
  • Il apparaît bien que prendre un des trois antiémétiques cités n’est pas sans danger.Il apparaît bien que prendre un des trois antiémétiques cités n’est pas sans danger.
AVC

Prendre certains médicaments antinausées (antiémétiques) augmenterait le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC). C’est à cette conclusion que sont arrivés des chercheurs de l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale). Partis du fait maintenant établi que la prise de certains antipsychotiques est associée à un risque augmenté d’AVC ischémique – c’est-à-dire par manque d’apport en oxygène –, leur est venue l’idée d’établir l’impact sur le cerveau des antiémétiques participant de la même classe chimique que les antipsychotiques mis en cause, à savoir la dompéridone, le métoclopramide et la métopimazine.

Ils ont mené deux études. Dans une population de 2 612 patients adultes victimes d’un premier AVC survenu dans les 70 jours après le début d’un traitement par l’une de ces trois substances, une plus forte consommation, le plus souvent en début de traitement, a été observée dans les jours précédents l’AVC. Dans un autre groupe composé de 21 859 sujets adultes n’ayant pas fait d’AVC, aucun excès d’antiémétiques n’a été enregistré. De la confrontation de ces résultats, il apparaît bien que prendre un des trois antiémétiques cités n’est pas sans danger, surtout en début de traitement si on exagère les doses.

source

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous