Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Amis médecins, dévissez votre plaque !

Article paru dans le journal nº 26 Acheter ce numéro

On sait depuis longtemps que, dans certaines régions de France, il est désormais presque impossible de trouver un médecin généraliste. Mais depuis peu, on constate que le nombre des médecins généralistes décroît aussi dans les villes, y compris à Paris…

Plus personne ne veut donc faire ce métier-là ? Non, les jeunes diplômés préfèrent devenir spécialistes ou s’orienter vers la médecine du travail, la médecine du sport et même travailler pour la Sécu. Et on les comprend : il y a non seulement les nombreuses gardes à assurer, il y a la paperasserie et les télétransmissions imposées par les caisses d’assurance maladie. Il faut se conformer impérativement aux références médicales, sous peine de sanctions. Et pour couronner le tout, il y a l’Ordre des médecins qui règne en grand inquisiteur et pourchasse tous ceux qui sortent du rang (les ennuis que l’on fait au Pr Henri Joyeux en ce moment ont pour but principal de faire régner la terreur chez ses confrères, moins sereins que lui quant à leur avenir professionnel).

Médecin, c’est un très beau métier, mais quand on s’y sent surveillé et contraint de toutes parts, cela annihile toutes les vocations. En comparaison, les thérapeutes des médecines alternatives sont des gens libres. J’en connais beaucoup, et je suis frappé par leur passion, par leur écoute et par leur ouverture d’esprit. Je remarque qu’ils s’installent souvent dans les petites villes et parfois même en rase campagne. Ils n’assurent pas de gardes de nuit, bien sûr, mais ils sont plus disponibles et pratiquent une médecine plus humaine, pour le plus grand bien des malades…

Cette médecine alternative est surtout une médecine de prévention, celle que devrait recommander le médecin généraliste, qui coûte peu à la Sécurité sociale. C’est une médecine qui puise ses remèdes au cœur de la grande tradition thérapeutique, mais c’est aussi une médecine avide de recherche et de découvertes. C’est la médecine de demain, et c’est celle-là que nous défendons dans ce magazine. Alors, amis médecins, plutôt que de vous morfondre dans un système qui ne vous respecte plus, dévissez votre plaque et rejoignez-nous pour retrouver la liberté d’exercer votre métier.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous