Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Crédulo-complotiste ? Ah bon ?

Article paru dans le journal nº 50 Acheter ce numéro
  • Crédulo-complotiste ? Ah bon ?

On va peut-être finir par se la faire, cette overdose de vaccins. Je ne parle pas ici que de la volonté du gouvernement et de la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, d’ajouter huit vaccins aux trois déjà obligatoires, je parle aussi du fait que nous ne cessons de lire, d’écrire, de pétitionner, de nous agiter, de manifester sur le sujet des vaccins.

Mais avons-nous le choix ? Il suffit d’entendre l’interview de la ministre à la matinale de France Inter pour constater qu’elle a littéralement durci le ton. Déjà qu’une simple remarque, une simple interrogation, le moindre doute vaut à celui qui l’émet d’être considéré comme un renégat immédiatement catalogué « anti-vaccins » (tu parles d’une démocratie !), voilà que la ministre jette de l’huile sur le feu, caricature, exclut et méprise un peu plus ceux qui ne demandent qu’un débat sur la liberté vaccinale, en parlant ouvertement de crédulité et de complotisme.

Ainsi, en France, on peut débattre des heures sur un projet de transformation d’une rue de quartier, s’écharper sur le choix du revêtement d’un trottoir, et se crêper le chignon pour statuer sur la largeur de la chaussée, mais débattre sur une question aussi importante que la vaccination, c’est juste inenvisageable. Vouloir débattre, c’est être anti-vaccins et crédulo-complotiste. Mais oui, mais oui, on croit tous au complot-judéo-maçonnico-bolchévico-capitalisto-catholico-industriel, c’est une évidence…

Ce qui est une évidence, c’est que cette question vaccinale semble être une guerre, et qu’elle est déclarée par une ministre de la Santé qui prouve, une fois de plus, que dans la guerre, la première victime, c’est la vérité. Ce qui est une évidence, c’est qu’à être aussi dure, violente dans ses propos, nerveuse et méprisante, Agnès Buzyn n’est pas prête de restaurer cette fameuse confiance dans les médicaments et les vaccins dont elle déplore le manque dans notre société.

Elle nous faisait savoir, lorsque nous avons remis notre pétition le 9 septembre au ministère de la Santé, qu’elle allait « siffler la fin de la récré ». C’est ce que nous allons voir. Rendez-vous le 15 octobre prochain devant l’Assemblée nationale, et dans une dizaine de villes. Les enfants crédulo-complotistes n’ont pas fini de « jouer ».

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Sur le même sujet
Tags sur la même thématique Vaccins vaccin
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous