Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Margot Anand, une vie sur la voie du Tantra

Article paru dans le journal nº 48 Acheter ce numéro

On ne présente plus Margot Anand. Après trente ans au service du tantra, qu’elle décrit comme la science de la vitalité sexuelle, et une pile de guides pratiques pour cultiver l’orgasme, la « chasseresse » d’extases, disciple d’Osho et créatrice du Skydancing tantra, revient sous les feux de l’amour extatique avec une autobiographie croustillante, exotique et érotique, À la rencontre de l’orgasme divin, parue aux éditions Trédaniel. De passage à Paris, elle a reçu notre reporter pour un entretien inédit autour des bienfaits du tantra pour la santé, puissante médecine alternative 100 % naturelle.

Margot Anand a incarné très tôt la marque du néo-tantrisme occidental, nourrie du souvenir inoubliable de sa rencontre avec Osho dans son ashram en Inde.Enseignante, elle a formé 200 professeurs et coaché une génération de tantrika à travers le monde. « J’ai accompagné entre 40 et 50 000 personnes durant les trente ans de ma longue carrière », plaisante-t-elle, en insistant sur sa véritable mission : « Effacer l’ignorance sexuelle dans le monde... ». Pratiques déviantes ? Si l’on vous dit que le tantra est subversif, vous penserez sans doute que c’est à cause du libertinage qu’il évoque, quand ce ne sont pas des pratiques sexuelles considérées comme déviantes par ses détracteurs.

Le plein potentiel

Margot Anand préfère y voir une véritable médecine du corps et du cœur, alternative naturelle à l’aliénation du monde moderne, qui sépare alors que le tantra unit. Tantra est un mot sanskrit qui signifie « tisser ». J’ajouterais : « pour tout le monde » !
L’objectif : dépasser les contradictions de l’amour entre le cœur, la tête et le corps, qui ne disent pas du tout la même chose. « Le tantra vous apprend à tisser ces contradictions pour les dépasser et atteindre votre plein potentiel... »

Tabous et culpabilité

Vous me direz que, dans la vraie vie, c’est souvent quand les choses se passent mal, surtout les premières fois, que l’on a besoin de les faire évoluer pour ne pas les refouler et installer une frustration destructrice. Ça tombe bien, puisque Margot rappelle qu’elle a beaucoup travaillé sur des expériences amoureuses qui se sont mal passées. Tabous, culpabilités et interdits liés à l’éducation et à la religion expliquent largement ces échecs. Mais il n’y a pas de fatalité. « Explorer le potentiel extatique est l’une des clefs fondamentales de la santé. Combien de participants ont guéri après avoir participé à mes ateliers... »

Le "Skydancing tantra"

Convaincue de pouvoir libérer des individus et des couples de leurs blocages, Margot Anand se lance dans la grande aventure de l’enseignement, un terme réducteur, puisqu’il s’agit bien de débloquer, libérer et guérir des blessures intimes. C’est ainsi qu’elle a mis au point une méthode permettant à chacun de vivre cette science de la vitalité sexuelle fondée sur le mariage entre l’énergie et la conscience. L’essor du Skydancing tantra en dit long sur sa capacité a nous aider à dépasser et à nous libérer des pratiques ordinaires non conscientes. Sexe et cacahuètes « Le sexe, au sens commun du mot, c’est comme les cacahuètes », martèle Margot, sûre de son effet. « Plus on en prend, plus on en veut ! Le plaisir est court et ne rassasie pas... Qui plus est, ce n’est pas un bon plan pour la santé quand, en plus, on devient addict au porno en ligne... »

Summum de la vitalité

« La libération, je l’ai vue, je l’ai ressentie... Il suffit de prendre l’énergie orgasmique comme summum de la vitalité physique et de la faire circuler dans le corps tout entier au lieu, pour l’homme, de la relâcher et de la perdre après quelques instants d’excitation… » explique t-elle. Elle ajoute : « quand l’énergie circule dans le ventre, le cœur, la gorge, le 3e œil, sans quitter le corps, on atteint la libération… C’est vrai pour les hommes, chez qui l’éjaculation engendre une perte de vitalité, mais aussi, on le sait moins, pour les femmes ! ».

Rétention et adaptation

« Encore faut-il que l’homme ne s’abandonne pas  au “premier étage de l’acte sexuel” pour lui permettre de connaître ce premier orgasme, qui pourra alors en engendrer d’autres. En fait, il faut pouvoir s’ajuster à la nature et à l’âge de l’autre. Après la ménopause, une femme a besoin de plus de temps. Être en harmonie avec son partenaire est déterminant pour une relation sexuelle comme pour la santé... »

Tantra sur ordonnance

« Le tantra est un formidable médicament. L’excitation de la rencontre amoureuse et du désir génère des endorphines qui se traduisent par un sentiment de joie… Mais au fil des ans, la monotonie s’installe et le Sky dancing, en distinguant amour et érotisme, part à la racine de l’orgasme et de la vitalité sexuelle pour comprendre comment la cultiver… »

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous