Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Dépression et schizophrénie : maladies infectieuses ?

Article paru dans le journal nº 19 Acheter ce numéro

Il est désormais établi que virus, bactéries et parasites altèrent nos émotions. Dans une publication scientifique récente, un psychologue américain va plus loin et invite ses confrères à considérer la dépression comme une maladie infectieuse. Ce trouble dépressif serait, d’après lui, avant tout une maladie physique, comme le montrent d’ailleurs certains symptômes tels que la perte d’énergie et les marqueurs de l’inflammation. Pour faire avancer la recherche sur la dépression, qui n’a jamais vraiment trouvé de solutions, il invite les scientifiques à identifier les microbes à l’origine de ces dépressions. Dans le même temps, des recherches suggèrent que 20% des schizophrénies seraient causées par le parasite responsable de la toxoplasmose, Toxplasma gondii. Plusieurs études ont déjà montré que l’infection de ce parasite provoque des changements de comportements chez les souris notamment. Les chercheurs pensent que les pays où la population est plus infectée comptent plus de personnes souffrant de schizophrénie. Ces mêmes chercheurs viennent de découvrir également qu’un virus des algues vertes, retrouvé dans la gorge d’une partie de la population américaine - et jusqu’à présent considéré comme inoffensif - altèrerait certaines fonctions cognitives (traitement de l’information, attention, mémoire, capacité d’apprentissage…)

Biology of Moods & Anxiety Disorders, 2014 ; Preventive Veterinary Medicine, 2014 ; Proceedings of the National Academy of Science.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous