Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Anesthésie générale : un risque pour le cerveau de l’enfant

Article paru dans le journal nº 55 Acheter ce numéro

Il avait été récemment découvert que le QI des enfants ayant subi une anesthésie générale avant l’âge de 4 ans était légèrement plus bas que la moyenne. Aujourd’hui, il semble se vérifier que les anesthésiques généraux troublent le développement neurocognitif lorsqu’ils sont utilisés chez l’enfant de moins de 3 ans ou pendant le troisième trimestre de grossesse. Ce sont en tout cas les conclusions de plusieurs études menées sur des primates, dont le cerveau présente un développement et des spécificités proches de l’homme. Ainsi, les facultés essentielles se bâtissant tout au long de l’enfance, telles que la mémoire, le langage, l’attention ou l’apprentissage se trouveraient altérées. Si plusieurs anesthésies générales, même de courte durée, endommagent le processus d’évolution des facultés cognitives, une seule exposition de longue durée affecterait déjà le cerveau.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous