Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Intolérances alimentaires,
c'est une vraie épidémie

Alexandre Imbert  rédigé le 25 février 2014 à 18h10
  • Avatar de Anne Girardet Mme Anne G. Référent thématique
  • Avatar de Doriane CREUSOT Mlle Doriane C. Référent thématique

Connectez-vous pour devenir référent « Intolérances alimentaires »

Répondez aux membres du site

  • Intolérances alimentaires, c'est une vraie épidémie
Article pARU dans le journal nº 6 Acheter ce numéro
Créez une alerte sur le thème « Intolérances alimentaires »




4.3333333333333335
3 avis
Icône d'impression

De plus en plus de consommateurs sont obligés de se tourner vers les produits sans gluten, sans caséine, sans additifs alimentaires, sans oeufs. On ne compte plus le nombre de jeunes mamans qui découvrent que leur nourisson ne supporte pas le lait. On constate aussi qu'un nombre de plus en plus important de personnes âgées présentent désormais des intolérances à des aliments qu'elles supportaient parfaitement autrefois. Quelle est l'origine de cette épidémie ?

Une intolérance ressemble à un empoisonnement progressif qui résulte de la fragilisation de la muqueuse intestinale (à la suite d'un traitement médical ou d'un stress par exemple). C'est ce que l'on appelle l'hyperperméabilité intestinale. La muqueuse, fragilisée, va laisser passer les moisissures, les déchets, les aliments à moitié digérés qui vont arriver dans le sang sans avoir été identifiés par le système immunitaire.

Celui-ci va réagir en libérant des anticorps (IgG) et en mémorisant l'identité de l'intrus. Ainsi, dès que l'on consommera à nouveau l'aliment identifié comme un intrus l'organisme déclenchera une réaction immunitaire, de plus en plus violente. Généralement cela se traduit par des problèmes digestifs (ballonnements, douleurs, nausées...) et le médecin pense parfois, dans ces cas, à un problème d'intolérance.

Mais cela déborde vite le seul système digestif. Certains souffrent d'un gonflement des lèvres, d'autres, d'un rétrécissement de la gorge ou d'éruptions cutanées. Souvent, c'est plus grave : migraine, diabète, eczéma, psoriasis, insomnie, dépression sont souvent au rendez-vous.

L'alimentation moderne
nous rend intolérants

La médecine officielle ne se préoccupe que depuis quelques années des intolérances. C'est en partie grâce au travail de chercheurs indépendants et à leur opiniatreté que l'on admet aujourd'hui l'existence de quelques grandes intolérances : à la caséine, au gluten ou aux sulfites. Mais il est clair que très peu de ...

Image description

Article paru dans le numéro 6, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois
Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien des médecines alternatives. Vous pourrez en trouver un près de chez vous et prendre rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com
Sur le même sujet
tags sur la thématique : Intolérances alimentaires gluten Intolérance

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes