Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Un tombereau
de bonnes
nouvelles ?
Non, j'rigole

Alexandre Imbert  rédigé le 04 avril 2016 à 17h26
Article paru dans le journal nº 34 Acheter ce numéro

Dans quelques jours, tous les médias vont vous faire la blague du 1er avril. C'est un peu potache comme tradition, mais ça fait un peu de distraction dans un univers bien chaotique et dans un flux de nouvelles effrayantes. Sans attendre que tous les autres s'y soient mis, je vous fais la blague à mon tour.

Pour remédier à la chute vertigineuse de sa popularité et dans la perspective des élections de l'année prochaine, le gouvernement vient de décider de proposer un train de mesures que 87% des Français espéraient depuis longtemps dans le domaine de la santé publique. Ces différentes mesures feront l'objet d'un prochain texte de loi présenté en urgence aux députés et sénateurs.
• Interdiction de la culture d'OGM et de l'utilisation des OGM dans l’alimentation humaine et animale.
• Arrêt de toute obligation vaccinale.
• Libération des médecines alternatives confirmées et reconnaissance de leurs formations diplômantes. En parallèle, réhabilitation du diplôme d’herboriste.
• Promotion de la recherche indépendante pour les maladies telles que le cancer, les problèmes cardiovasculaires, la sclérose en plaques, l’Alzheimer...
• Réforme de l’enseignement à la fac de médecine et suppression des liens tissés avec les laboratoires pharmaceutiques.
• Libération de l’obligation des médecins de se conformer aveuglément à des protocoles, leur laissant la libre initiative personnelle, indispensable à une pratique décente de leur métier.
• Dissolution de Miviludes, sorte de Gestapo taxant de sectes tout ce qui sort du créneau de la pensée unique médicale.
• Suppression des autorisations de mise sur le marché (AMM) de plus de 2000 médicaments inefficaces plus ou moins dangereux, voire carrément criminels.
• Interdiction de l’aspartame E 951.
• Interdiction du glutamate MSG (exhausteur de goût) dans la restauration industrielle.
• Interdiction de la maltraitance animale sous toutes ses formes (foie gras, élevage industriel, abattage...) et remplacement de l’expérimentation animale par d'autres procédés.
• Promotion de la production bio en France.
• Réglementation stricte sur l’utilisation discrète dans les produits alimentaires industriels de plus d’un millier de molécules aux effets inconnus sur l’organisme.
• Élaboration de programmes scolaires concernant les règles élémentaires pour préserver la santé et échapper à la maladie.
POISSON D’AVRIL !!! C'est horrible, mais pour profiter de ces réformes qui ne relèvent que du bon sens, il vous faudra encore attendre longtemps. Normalement, on rigole bien avec les poissons d'avril. Mais pas cette fois.

Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien des médecines alternatives. Vous pourrez en trouver un près de chez vous et prendre rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes