Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Que faire contre une cicatrice chéloïde ?

Article paru dans le journal nº 57 Acheter ce numéro

Mon petit-fils de 20 ans a une cicatrice chéloïde sur l’épaule gauche qui le gêne beaucoup. Les pansements compressifs conseillés par le médecin généraliste lui causent, au bout de 7 ou 8 semaines (sans aucune amélioration) de très vives démangeaisons. Pouvez-vous lui conseiller un autre traitement plus naturel ?

Il n’y a pas de véritable traitement allopathique efficace pour les chéloïdes. Même les corticoïdes n’arrivent pas à améliorer cela. Il s’agit en fait d’un excès de fabrication de collagène par les cellules de l’épiderme en voie de cicatrisation. S’y associe une inflammation persistante, source de démangeaisons et de rougeurs. Il faut, pour éviter cela, lorsqu’on a des plaies en voie de cicatrisation, faire des cures régulières des vitamines qui participent à la réparation de la peau. Par exemple, il est possible d’associer deux compléments alimentaires indispensables à l’épiderme : Œmine E, 2 capsules le matin (c’est un concentré de tocophérol naturel), et Œmine Derm, 3 gélules le soir, à base de phospholipides, de vitamine D végétale et d’iode d’algues. Localement, il est possible d’appliquer parallèlement la crème Œmine Derm, qui contient justement ces vitamines cicatrisantes et du millepertuis, en la mélangeant pour moitié avec Securidaca HATM, une plante qui limitera l’inflammation.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique peau cicatrices
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous