Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Algodyneurostrophie

Article paru dans le journal nº 85 Acheter ce numéro

Âgée de 72 ans, j’ai subi une intervention après une fracture du poignet qui a nécessité la pose de plaques, de vis et une immobilisation. Le chirurgien vient de me diagnostiquer une algodystrophie. Quels pourraient être vos conseils pour que je retrouve une certaine mobilité ?

L’algoneurodystrophie est une pathologie qui exige beaucoup de tact dans son approche. Elle ne supporte aucun traitement agressif, même les massages classiques sont déconseillés (excepté le drainage) ainsi que la chaleur humide des bains. Donc des mobilisations douces en étirement du membre supérieur dans son ensemble avec une mobilisation de la main en fin de technique. Des compresses d’argile blanche réduiront l’aspect suintant de cette affection lymphatique. À poser pendant deux heures, une fois par jour durant vingt et un jours, et refaire pendant vingt et un jours après une semaine d’arrêt. Une cuillère à café de calendula (teinture mère de 60 ml en 6 DH) peut être mélangée à l’argile. ­L‘homéopathie a son rôle avec Natrum ­muriaticum en ­granules de 5 CH (trois granules matin et soir) associé à Silicea en dose de 9 CH (une par semaine) le tout deux mois au minimum. L’aspect psychologique (angoisse) dans cette pathologie n’est pas négligeable et peut nécessiter l’intervention d’un professionnel.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique Algodystrophie

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous