Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Ostéonécrose de la tête fémorale

Article paru dans le journal nº 64 Acheter ce numéro
Os

Âgée de 32 ans et coach sportif depuis douze ans, j’ai progressivement développé une nécrose de la tête fémorale, m’empêchant d’exercer correctement mon métier. Un écart de hauteur de hanche de 1,3 cm a été constaté lors d’une radiographie. Étant trop jeune pour envisager une prothèse, auriez-vous un traitement alternatif aux antalgiques à me conseiller ?

Aïe ! Il n’existe pas de solution miracle pour cette ostéonécrose prématurée, seulement quelques conseils pour en freiner l’évolution. Réduire la compression du compartiment osseux lésé est la base de ma proposition. La souplesse est désormais la qualité sportive sur laquelle il faut se concentrer en priorité (ischios et psoas surtout). Un kinésithérapeute mézieriste saura vous conseiller. Nourrir la tête fémorale nécrosée est une gageure ; par contre, refaire le cartilage est possible, à condition que la santé de vos intestins (côlon) soit irréprochable et que votre utérus soit mobile (rétroversé). Un ostéopathe compétent en techniques gynécologiques vous le dira. Travail de la souplesse, ingestion de silice végétale et selles régulières seront les axes du programme afin d’éviter, momentanément, l’opération. La douleur sera réduite avec le complexe ayurvédique Haridra-Shallaki- Kalimircha (curcuma, boswellia et pipérine).

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous