Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Spondylarthrite ankylosante

Article paru dans le journal nº 67 Acheter ce numéro

De femme hyperactive, je suis devenue championne du canapé… Je suis en arrêt de travail depuis deux ans pour une spondylarthrite ankylosante. Mon kiné me dit que je serai en fauteuil roulant dans un an. J’aimerais lui donner tort. Pourriez-vous me prodiguer vos conseils ?

Cette pathologie très invalidante est d’origine auto-immune. Les troubles intestinaux et la maldigestion l’aggravent. Il y a deux choses que vous pouvez prendre pour limiter le taux des anticorps et l’inflammation : Securidaca phybio HATM (50 gouttes trois fois par jour) et Œmine Krill NKO (deux capsules matin et soir pendant dix jours, puis diminuer les doses à deux capsules le matin). Sur le plan digestif, il faut éviter les aliments acides ou ceux difficiles à digérer (céréales trop riches en gluten et produits laitiers). Vous pourrez cependant améliorer votre digestion en associant Œmine Digest (deux gélules aux trois repas) et calmer l’inflammation des intestins avec Œmine Doux (deux gélules matin et soir). En homéopathie, il est possible de conseiller Zincum 4 CH (cinq granules matin et soir). Enfin, lorsqu’il y a des douleurs, je vous conseille de prendre deux cuillères à café dans un litre d’eau de Curcuma HATM et de China HATM, à boire dans la journée.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique spondylarthrite ankylosante

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous