Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Bas de contention et paraphlébite

Article paru dans le journal nº 75 Acheter ce numéro

Mon mari a eu dernièrement une paraphlébite, il a des varices apparentes et souvent des crampes. Le phlébologue lui a donné un traitement : sept jours d’injection sous cutané d’Arixtra pour supprimer la douleur au mollet et ensuite Daflon 500 en traitement continu. Il aimerait bien avoir un traitement naturel à la place du Daflon, car il a tendance à avoir des boutons, des petites plaques eczémateuses et des légers vertiges. Faut-il porter des bas de contention ? On lit des avis très différents et l’on ne sait plus qui croire. Le médecin lui a conseillé également d’envisager un stripping, quel est votre avis ? J’ai lu que les complications étaient fréquentes et difficiles à soigner.

Le stripping est une solution définitive qui évite qu’une veine totalement dilatée formant des varices irréversibles ne puisse à nouveau se boucher ou créer une paraphlébite. Le problème des veines des membres inférieurs, c’est que leur dilatation rend les clapets intérieurs, qui normalement évitent le reflux du sang vers le bas, moins efficaces. Lorsque le diamètre de la veine est trop important, le clapet n’obture pas correctement la lumière de la veine et le sang reflux vers le bas, entraînant encore une dilatation supplémentaire. L’intérêt des bas de contention est donc d’éviter l’aggravation de ce phénomène.

Parmi les plantes actives en prévention il y a toutes celles qui contiennent des vitamines C2 capable de réparer la paroi et de lui restaurer son tonus, et celles qui contractent comme le marron d’inde. Il est possible par exemple de faire des cures régulières d’Œmine C2, deux gélules le matin une semaine sur deux en alternant avec Œmine Veine, deux gélules le matin l’autre semaine. Le gel Œmine Veine peut être également utilisé sur la partie interne du mollet jusqu’à mi-cuisse. Enfin, l’été, il faut éviter la déshydratation qui aggrave la coagulation du sang. Boire suffisamment et faire des infusions de plantes telles que la vigne rouge, l’hamamélis, le mélilot. En homéopathie on peut prendre régulièrement également les serpents tels que Vipera 9CH, ou Lachesis 9CH lorsqu’on ressent des oppressions ou que la circulation ne se fait pas bien.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique varices vitamine C2 phlébite

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous