Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Du harcèlement à la dépression

Article paru dans le journal nº 55 Acheter ce numéro

J’ai 57 ans, je suis en activité et grand-mère bientôt deux fois en février. Mon état de santé est compliqué. Je fais une dépression nerveuse depuis 2003, suite à un harcèlement moral de la part d’une supérieure hiérarchique. Je travaillais au Trésor public. En 2013, après 33 ans au Trésor public, j’ai donné ma démission. J’ai intégré, en novembre 2014 un contrat pro pour devenir employée commerciale, j’ai réussi mon examen et je travaille dans la grande distribution. Je suis toujours suivie pour ma dépression jusqu’à fin 2014, soit 11 ans de soins divers et multiples. J’ai pris tous les antidépresseurs, anxiolytiques, antipsychotiques, régulateurs d’humeur (car en plus je suis bipolaire) et somnifères connus à ce jour. En médecine alternative, j’ai pratiqué le yoga pendant 20 ans, la relaxation, la PNL, l’acupuncture, la kinésiologie, la méditation, la cohérence cardiaque, la sophrologie, l’homéopathie, la psychothérapie et j’en passe. J’ai été en arrêt de travail pendant plusieurs années, en hôpital de jour, je suis actuellement en mi-temps thérapeutique. Une fois celui-ci passé, je suis tombée plus profondément dans une autre dépression. De plus, la semaine dernière, nous avons appris que notre petite-fille âgée de 26 mois ne pourra peut-être pas marcher, et cela rajoute à mon désarroi.Enfin, pour vous situer le contexte de ma vie, j’ai été élevée par un père alcoolique violent nous faisant subir des humiliations. Je crois que cela a plombé toute ma vie. Bien sûr je me suis mariée, j’ai eu deux enfants adorables. Mais je suis toujours très triste. Je n’ai pas de joie de vivre. Je sais que vous ne pouvez pas faire de miracle, mais je tenais à vous faire part de mon témoignage, peut-être saurez-vous m’indiquer des produits naturels en lieu et place de la chimie que je prends depuis 2003.

Il n’est pas du tout facile de se sevrer des antidépresseurs, et la seule plante vraiment utile, le millepertuis, ne peut pas être prise en cumul des anxiolytiques et autres antidépresseurs. On peut booster le système nerveux en faisant des cures de vitamines B, de phospholipides, de klamath et de krill, mais cela ne va pas forcément vous éviter de ressasser les idées noires. Le plus important est de fixer son attention sur les choses positives, d’éviter de se centrer sur soi. Le repli sur l’ego, c’est-à-dire se morfondre sur son propre sort, est la pire des choses. Il faut aussi accepter les changements. Enfin, il faut se changer les idées, écouter de la bonne musique, éviter les actualités qui sont souvent sombres, se détendre, aller dans la nature, car cela peut régénérer, adopter un animal de compagnie, etc.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique Dépression dépression
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous