Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Alopécie, non mais allô !

Article paru dans le journal nº 80 Acheter ce numéro

Je suis une femme de 69 ans et je perds beaucoup trop de cheveux chaque jour (plus de 100). Lorsqu’ils tombent, je m’aperçois qu’une petite boule est fixée à la racine du cheveu. Par contre, le cuir chevelu est clairsemé, mais je n’ai pas de plaque sans le cheveu. Je ne manque pas de fer (fourchette haute). Je m’occupe bien de moi en prenant du zinc, de la vitamine D, B, C et pour les cheveux du BIO 5 (chute des cheveux) pendant un an, des oméga-3, du curcuma très dosé et je mange bio. Y aurait-il un problème d’hormones ?

Il peut y avoir plusieurs causes à la chute des cheveux après la soixantaine. Notamment, comme vous le suspectez, un déséquilibre hormonal. Plusieurs glandes sont en cause, notamment la thyroïde, les surrénales et, bien sûr, la ménopause qui atrophie les ovaires. Il ne suffit donc pas de se supplémenter pour éviter la chute des cheveux. Il faut cibler ce qui agira sur le plan hormonal. Pour limiter l’action des androgènes surrénaliens, on peut prendre deux gélules matin et soir d’Œmine Acnézinc pour son action antiandrogène et, pour aider la thyroïde à fonctionner, deux gélules le matin d’Œmine Iode. En dehors de tout problème gynécologique antérieur, pour rétablir un semblant d’équilibre hormonal rompu depuis la ménopause, prenez deux gélules d’Œmine Gyne au coucher pendant vingt jours par mois, en cure de trois mois, pour apporter des phyto-œstrogènes bénéfiques pour les cheveux.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique ménopause chute de cheveux

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous