Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Perte de mémoire

Article paru dans le journal nº 1 Acheter ce numéro

En avril 2012, mon amie, âgée de 66 ans, a fait un ictus amnésique. Après 48 heures en observation, les médecins lui ont dit que cet accident ne se reproduira plus. Mais, en août 2012, elle a fait une récidive. Nouvelle batterie d’examens poussés qui n’ont rien décelé. À quoi est-ce dû ? Y a-t-il des risques de nouvelles récidives ? Et surtout, que faire pour les éviter ?

L’ictus amnésique peut être lié à de petits emboles : des caillots qui prennent naissance dans le cœur, lors de troubles du rythme paroxystiques notamment. Il faudrait donc vérifier par un holter du rythme sur 24 heures que le coeur n’est pas sujet à de tels troubles.

Il y a de nombreuses raisons à cela : telles que des déficiences chroniques en vitamine B et D, en magnésium et/ou en Q10. Il faut aussi doser l’homocystéine car son excès peut également favoriser les accidents vasculaires cérébraux. Enfin, attention à certains médicaments qui peuvent induire des AVC. La liste en serait longue.

Dans tous les cas, il serait souhaitable d’envisager de fluidifier le sang. Soit avec des cures d’huiles fluidifiantes à bonne dose telles que, par exemple, des cures alternées les jours pairs avec 3 capsules le matin d’Omega 3 et les jours impairs de 2 capsules matin et soir d’Huile d'onagre.

Parallèlement, corrigez les carences énoncées en faisant contrôler le magnésium érythrocytaire, le coQ10, l’homocystéine, la vitamine D.

Vous pouvez-vous procurer ces compléments alimentaires ici

Ces informations ne se substituent pas à une consultation médicale.
Sur le même sujet
Tags sur la même thématique Cerveau Mémoire cerveau ictus
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes