Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Comment se protéger d'un carcinome basocellulaire ?

Article paru dans le journal nº 65 Acheter ce numéro

J’ai 40 ans et la peau très blanche. ­Malgré l’utilisation de crèmes solaires à fort indice, on m’a diagnostiqué, sur l’arête du nez, un carcinome basocellulaire. Je viens de me faire opérer pour le retirer, mais ma dermatologue et mon chirurgien m’alertent sur le fait que les récidives sont très ­fréquentes. Auriez-vous des conseils de prévention complémentaires afin ­d’­éviter que je ne développe de nouveau ce type de carcinome ?

Le carcinome basocellulaire est une pathologie héréditaire. Il est vrai qu’on peut en avoir plusieurs sur le visage, notamment sur les zones qui ont reçu le plus d’ultraviolets. Il n’existe pas de véritable prévention, mais il est toujours possible de faire des cures régulières de vitamines antioxydantes naturelles, notamment sous la forme de crèmes.

Par exemple, Œmine Multivitamines Bio peut être utilisée comme crème de jour et de nuit, ou encore être appliquée sous l’écran solaire. Cela comporte un double intérêt : éviter que les produits chimiques et les minéraux contenus dans la crème solaire ne pénètrent votre épiderme, tout en protégeant celui-ci grâce aux vitamines A, C et E. On peut y associer des capsules d’Œmine AC et d’Œmine E (deux de chaque tous les matins). Je vous recommande des cures longues, par exemple de deux mois sur trois, notamment sur la période d’avril à octobre.

Carnet d'adresses :

Œmine Multivitamines Bio, Œmine AC et d’Œmine E Laboratoire Phybiopharma

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique cancer de la peau soleil Carcinome basocellulaire

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous