Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

L'autisme naît-il dans l'intestin grêle ?

Article paru dans le journal nº 1 Acheter ce numéro

Il y a, depuis une dizaine d'années, dans les contrées occidentales et particulièrement aux Etats-Unis, une augmentation de l'autisme régressif de plus de 500 %. Par définition, il ne peut s'agir d'une maladie purement génétique vu son taux d'augmentation, et il faut sans doute aller chercher les causes de cette régression dans notre mode de vie. Il est d'abord à noter que l'autisme régressif commence souvent vers l'âge de 15 mois. L'enfant qui se développait de manière harmonieuse jusque-là, supportant très bien son alimentation, régresse soudainement.

La constatation de nombreux parents est que leur enfant s'est mis à changer très peu de temps après un vaccin, notamment celui de la rougeole. Certains de ces enfants ont présenté peu de temps après la vaccination des diarrhées très importantes qui ont duré plusieurs mois. La régression se manifeste par le fait qu'ils ne jouent plus et qu'ils ne prospèrent plus sur le plan psychique comme si leur cerveau s'était arrêté de se développer.

Certains médecins ont eu la hardiesse de soulever cette hypothèse, mal leur en a pris. Rappelez-vous que le Dr Andrew Wakefield a perdu son droit d'exercer la médecine pour avoir suggéré qu'il pourrait y avoir un lien entre l'autisme, le vaccin ROR et une maladie intestinale. Il précisait également que des études plus approfondies étaient justifiées??Malheur à tout médecin qui égratigne le lobby du vaccin !!! De son côté, le norvégien Karl Reichelt a découvert que les enfants souffrant d'autisme régressif ne possédaient pas une enzyme particulière capable de digérer certaines protéines, et l'on retrouve dans leur urine la présence de peptides opioïdes qui sont des protéines de types morphines.

Or, le blé ainsi que toutes les céréales à gluten, la protéine de lait de vache, la caséine, le soja et le maïs ne peuvent être digérés dans l'intestin grêle et fermentent (d'où ballonnements). C'est cette fermentation qui par une transformation biochimique aboutit à des peptides opioïdes.

Ceci tend à prouver que la paroi de l'intestin grêle des enfants autistes est perméable puisque l'on retrouve ces protéines non digérées dans leur urine, et en particulier celles de la classe des morphines. On ne sait pas jusqu'ici ce qui lèse les entérocytes de l'intestin grêle dont le rôle est de ne laisser passer que des petites molécules ou des acides aminés, et en aucun cas des grosses protéines non digérées. Les protéines et les métaux se lient facilement ensemble, c'est le cas par exemple de l'hémoglobine faite d'une protéine qui s'est liée au fer.

Les morphines sont des très grosses molécules protéiniques. Elles ont une affinité particulière pour les métaux lourds, notamment le mercure. Or, le mercure est de plus en plus présent dans nos organismes à cause de notre mode de vie. Plusieurs chercheurs ont incriminé le mercure dans l'étiologie de cette maladie. En effet, le mercure est neurotoxique. On le trouve dans le solvant de certains vaccins et dans les gros poissons de mer (thon, saumon?).

Mais le mercure seul ne suffit pas à rendre un enfant autiste. Pour preuve, tout enfant allaité qui ne présente pas d'autisme régressif reçoit souvent via le lait maternel de sa mère des grandes quantités de mercure. Dans le cadre des enfants qui régressent subitement, l'association peptides opioïde / mercure serait plus probablement la cause de leur désordre au niveau des neurotransmetteurs. (Le cerveau d'un enfant de 15 mois étant par définition immature, toute perturbation crée de gros dégâts). D'autres chercheurs ont émis l'hypothèse que les enfants autistes présentaient des symptômes analogues à ceux provoqués par l'ingestion d'opiacés, mais l'hypothèse des seuls opiacés, paraît insuffisante.

On peut en revanche imaginer aisément qu'un peptide opioïde associé à du mercure gagne le cerveau et joue un rôle de sabotage au niveau de plusieurs neurotransmetteurs, notamment la noradrénaline et la dopamine. En effet, on sait que les enfants autistes ont des dysfonctionnements de leurs neurotransmetteurs ; cela se voit aisément dans leur comportement.

Emmanuelle Sève naturopathe suisse ayant communiqué ce dossier commente : « Ma propre fille a régressé peu de temps après le vaccin de la rougeole à l'âge de 15 mois. Elle a ensuite eu des troubles intestinaux très importants pendant un an. À 6 ans, elle avait un âge mental ne dépassant pas celui de un an. Elle a suivi depuis cet âge de 6 ans, un régime strict sans gluten et sans protéines de lait, avec l'adjonction de grandes quantités d'oméga 3 de type DHA, ainsi que de ferments améliorant sa flore intestinale. Dès qu'elle n'a plus eu de peptides opioïdes dans ses urines, son cerveau a commencé à récupérer. A 12 ans ; elle était complètement guérie. » Quoi qu'il en soit, vaccin ROR ou pas, il serait judicieux que les études sur l'autisme régressif prennent en compte le rôle majeur de l'intestin grêle dans la genèse de ce fléau. La preuve est faite que la possible guérison de l'autisme passe par l'impérative nécessité de restaurer cet intestin. Pour récapituler rappelez-vous qu'il faut totalement supprimer :

  • tous produits laitiers et dérivés en contenant, des céréales à gluten et dérivés en contenant (reste le riz complet, le millet et le Quinoa)
  • le soja sous toutes ses formes
  • le maïs

Pour en savoir plus sur les moyens de traiter la perméabilité intestinale, lisez notre article : "Rétablir sa santé intestinale"

Plus d'infos également dans notre dossier gratuit sur l'autisme.

Le 4ème plan autisme en France, ou la journée mondiale de la sensibilisation à l'autisme peuvent-elles apporter des réponses à cet enjeu majeur de santé public ? La réponse est non (ou il est permis d'en douter)

Plus d'informations sur cet événement dans cet article.


 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique intestins autisme

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous