Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Plaque athéromateuse

Article paru dans le journal nº 18 Acheter ce numéro

J’ai 72 ans et on vient de découvrir qu’une plaque athéromateuse bouchait à 80 % l’artère sous-clavière gauche, qu’une autre bouchait à 50 % la carotide droite. Ces plaques sont faiblement calcifiées. L’électrocardiogramme et le test d’effort n’ont rien révélé. Existe-t-il un moyen de dissoudre ces plaques par des moyens naturels ?

Notice (8): Undefined offset: -1 [CORE/plugins/plugin_as/views/helpers/articles.php, line 22]

Les plaques d’athérome se forment avec le temps et peuvent être secondaires à divers facteurs susceptibles d’enflammer la paroi vasculaire : notamment le tabac et l’alcool, le mauvais cholestérol et les triglycérides contenus dans les LDL, le déficit en bon cholestérol (HDL), le déficit en antioxydants, l’homocystéine. Certaines études chez l’animal ont montré que l’huile de krill pouvait avoir un effet sur les plaques, d’abord par son effet fluidifiant, ensuite par son action antioxydante.

On peut préconiser de l’alterner avec l’huile d’onagre qui, elle aussi, est à la fois anti-inflammatoire et fluidifiante. Par exemple, prendre les jours pairs Œmine Krill NKO à raison de 2 capsules le matin, et les jours impairs, 2 capsules d’Œmine Bionagre. Il est bon aussi de faire doser l’homocystéine et de contrôler le LDL cholestérol. Si leurs taux sont élevés, on associera les huiles fluidifiantes ci-dessus à Œmine Citro-Bétaïne, 3 gélules matin et soir, pour lutter contre l’homocystéine et Œmine Colestrol 2 gélules au repas du soir, contre les LDL.

Ces informations ne se substituent pas à une consultation médicale.
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes