Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Troubles bipolaires, tout est dans le ventre !

Audrey Ramamonjy  rédigé le 29 mars 2016 à 12h51
  • Avatar de Sylvie MULLEY Mme Sylvie M. Référent thématique
  • Avatar de Céline Vincent Mlle Céline V. Référent thématique
  • Avatar de Johanne Belley Mlle Johanne B. Référent thématique
  • Avatar de Sylvie Danielou Mme Sylvie D. Référent thématique
  • Avatar de Elisabeth FOSSEY Mme Elisabeth F. Référent thématique

Connectez-vous pour devenir référent « Troubles bipolaires »

Répondez aux membres du site

  • troubles bipolaires, tout est dans le ventretroubles bipolaires, tout est dans le ventre
Article pARU dans le journal nº 34 Acheter ce numéro
Créez une alerte sur le thème « Troubles bipolaires »




4.0930232558139545
43 avis
Icône d'impression

Tirer sur Paul pour tuer Jacques résume l’action de la psychiatrie sur les pathologies dites mentales. La médecine alternative a fait ses preuves par son approche causaliste. Dans le processus de régulation de l’humeur, le rôle de l’intestin est primordial. On parvient à supprimer les symptômes grâce à des mesures simples et efficaces.

Premier constat, les patients diagnostiqués bipolaires, cyclothymiques ou maniaco-dépressifs restent à ce jour inguérissables par la médecine conventionnelle.

Impossibles à stabiliser, ils sont considérés comme des malades à vie et sont soumis à un suivi psychiatrique et médical contraignant. La prise obligatoire de certains stabilisateurs de l’humeur implique par ailleurs des contrôles sanguins permanents.

Deuxième constat, ce suivi thérapeutique fondé sur la peur déresponsabilise le patient en lui imposant une vision unique de sa pathologie, l’obligeant à suivre un protocole médicamenteux délétère.

Troisième constat, et pas des moindres, le taux de suicide des patients traités et non traités est sensiblement le même, la psychiatrie n’ayant pour le moment pas été concluante.

Une humeur instable

Le bilan de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) est alarmant : les troubles bipolaires touchent 2 % de la population mondiale. Le risque suicidaire est élevé : il concerne 15 % des patients.

Selon le manuel de référence de la psychiatrie mondiale : Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders (DSM-V), un patient atteint de troubles bipolaires présente une fluctuation de l’humeur, entraînant une alternance de phases d’excitation (épisodes maniaques) et de dépression, entrecoupées de périodes de stabilité. Les accès maniaques se caractérisent par une euphorie importante, la créativité est exacerbée et la colère monte facilement, allant parfois jusqu’à ...

Image description

Article paru dans le numéro 34, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois
Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien des médecines alternatives. Vous pourrez en trouver un près de chez vous et prendre rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes