Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Pascale Millier : Les élixirs floraux peuvent être de précieux alliés de santé

Christine Saramito  rédigé le 05 janvier 2016 à 18h24
  • Avatar de Valerie Stoll Mme Valerie S. Référent thématique
  • Avatar de Jacques De La Calle M. Jacques D. Référent thématique
  • Avatar de Claire Debove Mme Claire D. Référent thématique

Connectez-vous pour devenir référent « Médecines alternatives »

Répondez aux membres du site

  • Pascale Millier-Alternative SantePascale Millier-Alternative Sante
Article pARU dans le journal nº 31 Acheter ce numéro
Créez une alerte sur le thème « Médecines alternatives »




4.5555555555555555
18 avis
Icône d'impression

La médecine admet de plus en plus les liens entre émotions et immunité. Et ce sont les élixirs floraux qui ont le vent en poupe, emportant dans leur sillage les pharmaciens conventionnés qui commencent à recommander ces remèdes subtils. Un changement apprécié par Pascale Millier notamment, docteur en pharmacie. Elle a délaissé son officine pour se consacrer aux mystères de ces préparations vibratoires solaires qui nous veulent du bien…

Alternative Santé Docteur en ­pharmacie, vous avez curieusement délaissé votre officine après ­dix-huit ans de pratique. Pourquoi avoir fait ce choix ?

Pascale Millier C’est grâce, ou à cause de mes enfants. Le premier épisode remonte à 1989. Mon ­premier fils a eu une maladie ­infantile bénigne. C’est terrible à avouer, mais je ne pouvais pas ­imaginer lui donner les ­médicaments que je vendais aux autres. J’ai pris conscience que j’avais peur de l’empoisonner. J’ai contacté un homéopathe qui l’a soigné avec ses granules aussi bien, voire mieux que la médecine ­allopathique. Du coup, je me suis lancée dans des études et j’ai obtenu un DU en homéopathie.

En septembre 1996, enceinte de six mois, je subis une attaque à main armée dans ma pharmacie en plein après-midi. Le traumatisme ne passera qu’avec un élixir ­spécifiquement destiné à la peur pour les autres, en ­l’occurrence mon bébé et mes trois enfants. En 1999, je place ma pharmacie en gérance et je suis mon mari en Angleterre.

Mon troisième enfant le vit mal et fait otite sur otite. Un médecin me conseillera l’élixir d’Elm (orme), pour ce qu’il ­appellera un surmenage auditif lié à une langue étrangère, mais aussi Walnut (noyer) pour ­l’adaptation et Mimulus (muscade) contre les craintes connues. Plus une seule otite. Et sa maîtresse me dit qu’il s’adapte enfin. C’est là que je décide de suivre le cursus de ­formation du Centre Bach.

A.S. Pourquoi devrait-on prendre au sérieux le docteur Bach ?

P. M. S’il ...

Image description

Article paru dans le numéro 31, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois
Pour accéder directement à une sélection de thérapeutes dans les plus grandes villes, cliquez sur les liens ci-dessous :
tags sur la thématique : Médecines alternatives Conseil en fleurs de Bach

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes