Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Dépression : semer la bonne graine

la rédaction  rédigé le 25 novembre 2016 à 11h04
  • Avatar de Claudine PIGNOT Mme Claudine P. Référent thématique
  • Avatar de Dominique Zeitz Mme Dominique Z. Référent thématique
  • Avatar de Elisa Moyet Mme Elisa M. Référent thématique
  • Avatar de Jocelyne Richard Mme Jocelyne R. Référent thématique

Connectez-vous pour devenir référent « Dépression »

Répondez aux membres du site

  • Dépression, les plantes qui soignentDépression, les plantes qui soignent
Article pARU dans le journal nº 41 Acheter ce numéro
Créez une alerte sur le thème « Dépression »




5
aucun avis
Icône d'impression

On en sait aujourd'hui davantage sur la dépression et le rôle que joue un déséquilibre des neurotransmetteurs dans la survenue de celle-ci. Certaines plantes pourraient avoir les mêmes effets que les antidépresseurs classiques sans la toxicité de ces derniers.

La dépression résulte d’une quantité insuffisante ou de la faible activité d’un ou plusieurs neurotransmetteurs : la noradrénaline (NA), la sérotonine (5TH) et la dopamine.

Ainsi, une dégradation de la transmission noradrénergique provoque l’apparition de symptômes dépressifs : problèmes de concentration, fatigue et apathie.

Une altération de la transmission sérotoninergique entraînera anxiété, troubles du sommeil, compulsions, obsessions, troubles alimentaires et de l’humeur.

Quant à la dopamine, elle joue un rôle important dans le système de motivation et de récompense. Il est donc possible de renverser le processus de la dépression en augmentant les transmissions des neurotransmetteurs et leur biodisponibilité.

La noradrénaline, la sérotonine et la dopamine sont synthétisées à partir de deux acides aminés : la tyrosine et le tryptophane.

La Griffonia simplicifolia contient dans sa graine du 5-HTP, précurseur de la sérotonine. La prise orale de cet acide aminé double la production de sérotonine dans le cerveau. 100 mg de 5-HTP produisent le même effet que 50 mg de fluvoxamine (Prozac), sans les effets secondaires.

Mucuna pruriens concentre quant à lui dans sa graine une grande quantité de L-Dopa, substance intermédiaire entre la tyrosine et la dopamine. Très utile chez les patients présentant des ralentissements psychomoteurs.

La rhodiole, plante adaptogène efficace contre la dépression légère, potentialise l’attention et la mémoire, régule les émotions, augmente la résistance au stress et diminue la fatigue.

Les effets du safran sont équivalents à ceux des antidépresseurs conventionnels. 30 mg par jour de cette épice remplacent efficacement les traitements à la fluoxétine, à l’imipramine et au diazépam.

Le millepertuis est indiqué en cas de dépression légère. Il soigne l’anxiété et l’insomnie et normalise la concentration des neurotransmetteurs (surtout la sérotonine).

Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien des médecines alternatives. Vous pourrez en trouver un près de chez vous et prendre rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes