Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Dangereux et toujours remboursé

la rédaction  rédigé le 25 novembre 2016 à 11h04
  • Avatar de Claudine PIGNOT Mme Claudine P. Référent thématique
  • Avatar de Dominique Zeitz Mme Dominique Z. Référent thématique
  • Avatar de Elisa Moyet Mme Elisa M. Référent thématique
  • Avatar de Jocelyne Richard Mme Jocelyne R. Référent thématique

Connectez-vous pour devenir référent « Dépression »

Répondez aux membres du site

Article pARU dans le journal nº 41 Acheter ce numéro
Créez une alerte sur le thème « Dépression »




5
aucun avis
Icône d'impression

L’agomélatine (Valdoxan) est autorisée dans l’Union européenne depuis 2009, pour le traitement de la dépression. Pourtant, son efficacité est incertaine au-delà du simple effet placebo. Quant aux effets secondaires dont elle est responsable, la liste est longue : atteintes cutanées graves, agressions, suicides, pancréatites, atteintes hépatites graves, parfois mortelles. Autant dire que selon les critères en vigueur, sa balance bénéfices-risques est défavorable. Ce qui implique simplement que les instances et autorités sanitaires devraient le retirer illico presto. Depuis sa commercialisation, l’information officielle sur les risques hépatiques a été régulièrement modifiée. Fin 2015, la Commission de la transparence a conclu au sujet de l’agomélatine à une efficacité non démontrée et à un risque de toxicité hépatique grave. Pourtant, le Valdoxan est encore sur le marché et remboursé qui plus est. Comprenne qui pourra.

Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien des médecines alternatives. Vous pourrez en trouver un près de chez vous et prendre rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com
tags sur la thématique : Dépression altération du foie Valdoxan pancréatite dépression agomélatine

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes