Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Que peut l’aromathérapie dans le cas de l'andropause ?

Daniel Kieffer  rédigé le 02 février 2016 à 11h07
  • Avatar de Dominique THULLIER M. Dominique T. Référent thématique

Connectez-vous pour devenir référent « Andropause »

Répondez aux membres du site

  • L'aromathérapie pour l'andropauseL'aromathérapie pour l'andropause
Article pARU dans le journal nº 32 Acheter ce numéro
Créez une alerte sur le thème « Andropause »




3.255
4 avis
Icône d'impression

Les huiles essentielles peuvent agir à plusieurs niveaux chez les hommes atteint d'andropause. En les choisissant bien, on peut agir ausi bien au niveau hormonal qu'au niveau de la stimulation de la libido. Et selon ses préférences, on peut les utiliser par voie interne, en massages ou en diffusion. Lisez nos conseils pour savoir ce que vous pouvez prendre, et comment.

Les huiles essentielles (HE) peuvent aider dans le cas de l'andropause.

On retiendra notamment une des ces rares clés d’aromathérapie réellement testostérone-like : le cabreuva, (Myrocarpus fastigiatus), chémotype à farnésol, sesquiterpènes, et surtout nérolidol (80 %) dont la distillation du bois donne une HE délicieusement douce et aromatique.

Il ne faut pas l’employer en cas de cancer ou de traitement antihormonal. Utilisée en parfum, en onctions du bas-ventre, de l’intérieur des cuisses, des bourses et du sacrum (quelques gouttes pures ou diluées dans un gel d’Aloe vera ou de silice), elle participe à la recharge énergétique hormonale selon l’axe hypothalamo-testiculaire et hypothalamo-surrénalien. Très douce pour la peau, elle est clairement antiasthénique, revitalisante, tonifiante et… masculine !

Des huiles aphrodisiaques

D’autres huiles essentielles stimulent ce secteur, telles que le céleri (HE consommable) et la sarriette. Attention, cette dernière est particulièrement riche en phénols, molécules dermocaustiques, comme le thymol et le carvacrol (molécule très irritante pour la peau et les muqueuses), et hépatotoxiques. À n’utiliser que très prudemment.

Le céleri : 1 à 2 gouttes bien diluées dans une cuillère à café d’huile végétale ou dans de la purée d’oléagineux, trois fois par jour.

La sarriette : 1 goutte bien diluée dans une cuillère à café d’huile végétale, de gel d’Aloe vera ou de crème neutre, pour frictionner les lombes. L’effet de chaleur ...

Image description

Article paru dans le numéro 32, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois
Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien des médecines alternatives. Vous pourrez en trouver un près de chez vous et prendre rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous